News

30/09/2014

Un petit retour sur cette « saison ».

posté à 17h53

Bonjour à tous,

La vie de triathlète investi n’est pas de tout repos puisque souvent tu te bats contre des éléments dont tu n’as pas le contrôle.

Une belle préparation de septembre à mai, avec une belle équipe (le coach Juan Carbou, le team altitude, les partenaires d’entrainements, mon club des Angles Triathlon, Décathlon Perpignan et Cabulte mais aussi les amis et surtout ma famille).
Je tiens à remercier chacun d’entre vous pour votre soutien, pour vos petits mots ou paroles qui font du bien puisque comme je dis toujours « les choses simples avant tout ».

Rappel de la saison :
Je me suis déplacé le 19 mai 2014 à Besançon pour le trivauban (Doubs). Le but était de participer à la course open, sur le même parcours que la coupe du monde paratriathlon, et de réaliser une belle course qui m’aurait permis de me sélectionner pour les Europes en Autriche à Kitzbühel.
Pour durcir la course, mon ami la varicelle est venue m’accompagner pour le week-end… Pour autant je termine à la 20ème position en 1h00min2s de la course open et me classe au niveau du 4ème temps de la catégorie PT4 (celle où j’ai possibilité d’être classée). Un résultat qui satisfait le DTN M. Nicolas Becker qui me donne mon billet pour les Europes.

Ensuite déplacement à Londres, déplacement très important de la saison puisque j’ai eu l’opportunité de pouvoir être sur la coupe du monde. Pour cela, il fallait avant passer l’épreuve de la classification. Cette classification a pour but de réévaluer les handicaps de chacun des athlètes devant un panel international.
Pour ma part ma classification a été acceptée une première fois et refusée pour finir.
Les examinateurs ont considéré suite à un deuxième examen le même jour que mon handicap était «léger» suite à une batterie de tests fonctionnels de mon pied (rappel : j’ai un pied bot c’est-à-dire atrophie musculaire du mollet et une malformation osseuse, concrètement j’ai très peu d’extension du pied droit, très peu rotation du pied droit). Sur le coup une très grande déception m’envahit sans trop savoir quoi faire. Heureusement Julien Prudent dit le « copain » du Triathlon Club Carcassonnais m’a fait très vite oublier ce mauvais passage et nous sommes partis faire le tour de Londres. Je remercie Julien Prudent pour son soutien lors de l’événement mais aussi sa famille de Londres et sa famille de Carcassonne pour leur hospitalité. Un très beau moment de partage dont je me souviendrai longtemps.
A noter : Julien termine 4eme sur 1200 concurrents dans la course groupe d’âge en 1’07min à 40s du podium mais aussi à 40s d’un super lot… un résultat plus que magnifique.

A mon retour en terre catalane, les retrouvailles en famille ont fait du bien malgré un bon gros coup de mou. Malgré tout, il a fallu être en forme pour le week-end suivant car il s’agissait de répondre présent à la demi-finale Sud de D3 à Digne-les-bains. Jean Vincent termine 34ème à plus de 3' du vainqueur, Nicolas 96ème, Yan 112ème et Stéphane 118ème, donnant une place de 23ème sur 28 clubs présents (seuls les 8 premiers étaient qualifiés pour la finale).
Encore un grand moment de partage avec mon club des Angles triathlon et celui du club de Carcassonne où l’esprit de la « décone » a encore pris le dessus 

Après cette compétition, je me suis éloigné du monde du triathlon et du paratriathlon tout le mois de juin afin de me poser, de réfléchir. J’ai néanmoins donné un coup de main à l’organisation de l’Altriman.

Après un long processus de réflexion, il fallait passer aux actes. Le paratriathlon ne pouvait pas se terminer de cette façon. J’ai donc pris la décision avec le DTN paratriathlon Nicolas Becker de repasser devant une commission. La seule classification qui s’est offerte à moi est à L’ETU de Madrid le 21 septembre 2014.
J’ai donc repris le chemin de l’entrainement le premier juillet en douceur avec pour objectif le championnat de France d’aquathlon à Bergerac et son triathlon le lendemain. Un agréable week-end dans une ville magnifique.

Mois d’aout 2014, de l’entrainement un peu plus intensif avec coaching sport (Sainte-Marie-la-Mer dans le 66). Merci à Remy et Aurélie pour les bonnes séances de nat et de renforcement musculaire.

Mois de septembre, je refais ma rentrée aux STAPS de Font-Romeu avec 15 jours de préparation à Font-Romeu pour la coupe d’Europe de Madrid.

La coupe d’Europe de madrid, arrivée le jeudi 18 septembre vers 18h afin d’être présent à la classification du lendemain matin à 11h au centre staps de Madrid.
Vendredi 11h, je suis stressé d’un éventuel refus. Je retrouve un des classificateurs de Londres mais accompagné d’un autre classificateur. On m’explique que lors de ma première classification, les démarches qui ont été mise en place n’ont pas été effectuées correctement. (RAPPEL : vendredi 17 mai à Londres à 11h je suis accepté dans ma nouvelle catégorie PT4 puis dans l’après-midi on demande à me revoir pour ensuite me refuser). La démarche est la suivante : si les classificateurs acceptent ma catégorie, je suis automatiquement autorisé à courir sur la manche. Puis après avoir franchi la ligne d’arrivée je dois attendre 20min pour savoir si une fédération conteste ma classification.
J’ai été remis dans la catégorie PT4 à Madrid et j’ai donc pu courir le dimanche.
Le samedi, courte visite de la ville.
Dimanche 8 heures. Dans ma tête, tout était clair, marquer des points ITU et tout donner.
Première émotion, porter la tenue tricolore une nouvelle fois et mettre un dossard : à ce moment-là je suis dit : c’est parti !
A l’appel de mon nom un seul objectif la première bouée. Top départ, en 50m je me retrouve seul devant avec 10s d’avance sur tout le monde mais je pense que j’ai voulu me défouler et en un instant de lucidité je me suis dit « tu t’appelles pas Martin SHULZ ! », et deux secondes après la fusée allemande est passé. Je nage pas trop mal mais bon on peut mieux faire, je sors de l’eau avec 5 de mes concurrents.
Transitions bien réalisée, je m’engage sur le vélo. J’ai du mal à mettre les chaussures mais bon je me rassure car je sens les jambes qui ont une envie de peter de la manivelle. A moitié du parcours je me retrouve rapidement deuxième avec l’espagnol Jairo Ruiz López mais je ne rivalise pas avec lui en descente car mes développements ne sont pas adaptés (futur investissement).
Au bout du compte, je pose le vélo 3eme avec 45s d’avance sur Maxime Maurel : donc j’ai chaud aux fesses ! Je pars sur le premier tour vraiment costaud enfin costaud pour moi. L’objectif était de ne pas éclater et de finir la course soit troisième soit quatrième mais si possible troisième. (ahah).
200m de l’arrivée Maxime Maurel me rattrape et le petit fight entre pied bot commence. Pour finir, je suis à 7s du podium sachant que derrière il y a des personnes à plus d’une minutes que je n’ai jamais battu, surement la fatigue de fin de saison pour certains mais bon je prends ma quatrième place non pas pour une place du con mais pour une place très enrichissante tant sur le plan moral, comptable, physique et sportif.
Très satisfait de ce petit séjour à Madrid.

Maintenant, back to work.

Je vous tiens au jus de la suite.

A très bientôt.

Yanou.

 


Autre news:
18/10/2016 : Repartir du bon pied…
15/05/2014 : On peut enfin courir !
24/03/2014 : Un magnifique aquathlon de Rillieux !
15/03/2014 : Un stage plaisir !
09/02/2014 : Le travail paye !
08/01/2014 : 6 mois décisifs
29/11/2013 : Ça pique un peu :)
29/10/2013 : Reprendre de la confiance !
15/09/2013 : Dans de bonnes conditions
08/09/2013 : A la reconquête !


» Consulter les archives

RSS